L’epicondylalgie

 

Qu’est ce que l’epicondylalgie ?

L’ epicondylalgie, anciennement appelée epicondylite, se défini habituellement comme une douleur à la face externe du coude, dans la région de l’épicondyle. L’épicondyle est une petite saillie osseuse située sur le bord latéral du coude. C’est à cet endroit que se fixent certains muscles de l’avant bras.

epicondyle

Cette douleur qui peut irradier dans l’avant bras, parfois jusqu’à la main est aussi connue sous le nom de tennis elbow (coude du joueur de tennis).

D’ou provient la douleur ?

La cause principale est généralement liée à une activité excessive, qu’elle soit professionnelle, sportive ou de loisir. Cette pathologie atteint donc les travailleurs manuels comme les peintres, les menuisiers, les femmes de ménages. Mais elle atteint également des sportifs comme les joueurs de tennis bien sûr, mais également les pratiquants de sport de combat ou encore les haltérophiles.  Ces douleurs sont particulièrement exacerbées par certains gestes comme serrer la main ou soulever un objet avec la paume de la main orientée vers le bas (on réalise une extension du poignet). Parfois même, la région latérale du coude peut être gonflée et la mobilité de l’articulation sera entravée, particulièrement en extension.

Cette douleur, très fréquente représente à elle seule environ 90% des douleurs répertoriées au niveau du coude. Cette douleur qui au départ peut paraître insignifiante va s’accroitre dans le temps jusqu’à limiter fortement (ou totalement) l’utilisation de la main atteinte.

Le diagnostique est assez simple à réaliser et est essentiellement clinique. Le médecin se basera sur

  • une réponse douloureuse à la palpation de la zone de l’épicondyle,
  • une douleur à l’étirement
  • ainsi qu’à la contraction résistée des muscles épicondyliens.

La cause par contre est plus délicate à mettre en évidence. Le problème peut être local, mais il peut aussi trouver son origine dans un problème de nuque ou de dos, mais il peut également y avoir une origine multiple. Tout l’art du thérapeute réside dans le fait d’identifier précisément la cause de l’epicondylalgie, afin de pouvoir traiter l’origine précise du problème.

Comment traiter l’épicondylalgie ?

Dans un premier temps, si la surutilisation est une des causes de l’epicondylalgie, il faut envisager au moins partiellement une mise au repos. Selon les cas, vous devez procéder à une adaptation professionnelle ou diminuer temporairement la fréquence des entrainements.

La base du problème est mécanique. Il vous faut donc faire appel au kinesithérapeute ou à l’ostéopathe pour vous assurer de la bonne mobilité articulaire des structures impliquées (qu’il s’agisse du coude ou de la région cervicale par exemple).

Si la situation perdure, le médecin peut prescrire des médicaments anti-inflammatoire ou encore infiltrer pour apaiser la douleur. Le recours ultime est le geste chirurgical, mais il n’est à envisager que si les autres traitements sont inefficaces. Il est assez rare d’en arriver là.

Peut-on se traiter soi-même ?

Il est possible d’aider les acteurs principaux du traitement en appliquant certaines règles. Ces indications ne constituent bien sûr pas un traitement complet et il faudra faire appel à un thérapeute sans tarder.

  • En cas de douleur ou après un effort, l’application de glace apaise la douleur et diminue le gonflement. Veillez à na pas dépasser 15 minutes d’application.
  • L’alimentation doit être adaptée. On veille à éviter tout ce qui peut favoriser l’inflammation : l’alcool ou encore la viande rouge par exemple. Une hydratation suffisante est également un élément important afin de favoriser la récupération.
  • On peut réaliser soi-même un massage de l’ensemble des muscles autour du coude, et on réalise également un massage profond trasversalement à l’orientation du tendon. Aussi précisément que possible, ce massage est effectué sur la région douloureuse. Au départ, le massage transverse sera douloureux, mais vous verrez qu’au bout de quelques instants, la douleur s’atténue.
  • Etirer en douceur les muscles épicondyliens : flexion complète des doigts, du poignet et pronation de l’avant bras (rotation de l’avant bras dans le sens contraire des aiguilles d’une montre).

étirement epicondyliens

  • Le port d’une contention spécifique peut soulager les douleurs.

contention epicondyle

Eviter les récidives

Une fois les douleurs apaisées et afin qu’elle ne réapparaissent, il peut être intéressant de renforcer les muscles qui ont été blessés.

A cette fin, le renforcement excentrique est idéal. Si le traitement est mis en place par un thérapeute, il est très probable qu’il vous initie à ce type de renforcement.

Si toutefois vous avez besoin d’informations complémentaires, le détail des explications se trouve sous la vidéo sur la page Youtube.

Abonnez-vous à la page Youtube MED SPORT qui comporte des exercices/activités qui vous aideront dans vos traitements, vos exercices préventifs et booster votre qualité de vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram