Fumer tue… être assis aussi !

 

 

Ca y est, nous y voilà, nous sommes bien ancré dans le 21ème siècle avec l’apparition de technologies encore inimaginables il y a quelques dizaines d’années. La démocratisation d’internet et des smartphones en tête, nous sommes pleinement dans une ère de consommation. Le confort de l’homme n’a cessé de croître, et parallèlement, les sollicitations physiques ont largement diminué… la population est devenue sédentaire, c’est un fait !

Chaque jours, nous réalisons tous de menues économies physiques qui aboutissent à un déconditionnement général : on prend la voiture pour se déplacer de quelques mètres, on envoi un mail à son voisin de bureau au lieu d’aller lui parler… mais heureusement, nous ne parvenons pas encore à concurrencer nos amis outre atlantique :

 

Magnifique non ?

 

Le principal piège, c’est que la position assise nous apparaît confortable. Les jambes sont au repos, la musculature de soutient (les muscle du dos, ainsi que les abdominaux) n’est pas sollicitée… on se sent généralement bien et détendu, mais en réalité, tout n’est pas si parfait.

 

La posture.

La recherche scientifique s’est intéressée à ce phénomène et des chercheurs ont observés les postures adoptées par des travailleurs assis à leur bureau. Ils ont constaté que les personnes travaillant en position assise placent souvent leurs dos en position « arrondie » (on appelle ça en cyphose). La posture ainsi adoptée implique souvent une cyphose dorsale pour 36% des gens assis ou une cyphose dorsale et lombaire pour 54% de ceux-ci. Ces phénomènes étaient observés déjà en 1988 par Grandjean, puis ont été confirmés plus tard en 1993 par McCormick et Sanders, 1993.

Ci dessous : en vert, représentation d’une attitude physiologique (=normale), en rouge, attitude en cyphose.

 

Attitude normale Vs attitude en cyphose

 

Et les articulations ?

On a bien compris que les muscles étaient en mode économique en position assise. Mais si on fait du sport le soir, on les entretient, donc ou est le problème ? Et bien notre corps est également composé d’articulations…

C’est un fait établi scientifiquement : la position assise augmente la pression au niveau des disques vertébraux. Et pas qu’un peu !! Entre la position debout et la position couchée, on peut observer des augmentations de pression discale de près de 40%. Entre une vraie position de repos (couché sur le dos à plat) et une position assise, la pression n’est pas loin de doubler !!

Alors que votre musculature est au repos, vos articulations sont en souffrance ! Et à ce niveau, une fois que le mal est fait, on ne sait pas faire machine arrière.

Des chercheurs ont alors étudié l’impact de l’inclinaison du dossier sur la pression au niveau des disque. En résumé, il en ressort que plus le dossier est incliné, plus la pression au niveau des disques diminue. Ils recommandent une inclinaison de dossier par rapport à l’assise qui varie entre 95° et 115° tout en sachant qu’une inclinaison de 115° entrainera nettement moins de contrainte articulaire. L’assise pouvant être inclinée de 3 à 12°.

Bien sûr, parfois vous n’aurez pas le choix. Vous devez réaliser un long trajet en voiture ou une longue journée de travail et vous allez être assis toute la journée. Pensez à faire une pause. Même 2-3 minutes, profitez en pour marcher, vous étirez brièvement, changez de posture.

 

Les comportements associés.

Dans certaines publications, on retrouve des infos telles que « être assis augmente le cholestérol ». On trouve là un bel exemple de raccourci un peu rapide. Néanmoins, la position assise est associée à toute une série de comportement qui peuvent provoquer des troubles relatifs au poids ou à la pression sanguine par exemple.

Par exemple, entre lire un livre et regarder la télé… quelle activité vous semble plus néfaste que l’autre ? Instinctivement, vous aurez compris que devant la télé, on aura plus rapidement tendance à manger (junk food powaaaa) ou boire un soda. Dans ce cas, ce n’est pas la position assise qui est responsable, mais bien les comportements associés. Ne soyez donc pas assis et passif (trop régulièrement)… c’est le sommet de la sédentarité.

 

Quelles solutions adopter ?

Voici une listes de conseils à appliquer sans modération :

  • Adopter une posture physiologique (idéalement en auto-grandissement, en essayant de vous grandir autant que possible).
  • Ne restez pas assis trop longtemps. N’hésitez pas à vous déplacer régulièrement, levez vous et faites quelques pas afin de mobiliser le bassin et le bas du dos.
  • Changez de posture, étirez vous toutes les 30 minutes.
  • Entrainez la musculature de soutien lors de séances dédiées.
  • Envisagez un poste de travail debout (bien plus sympa qu’il n’y parait).
  • Eventuellement, adopter une solution high tech (mais gare à la sieste 😉 ).

 

Assurément un peu geek, mais très bien au niveau ergonomie.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Facebook
Facebook
YouTube
Instagram